Master of Port 2021 : 32 candidats en sélection et huit disputeront la demi-finale

Les 32 candidats qui ont testé leurs connaissances lors de la sélection organisée ce lundi 28 juin. (JB)

L’édition 2021 du Master of Port a donc mobilisé 32 candidats sur les 47 inscrits initialement. Les contraintes sanitaires ou professionnelles ont conduit de nombreux participants potentiels à renoncer à effectuer le déplacement jusqu’à Ecully, dans la périphérie de Lyon. En effet, l’Institut Paul Bocuse, déjà terre d’accueil des épreuves de certification ASI, a servi de décor à la première étape de cette épreuve dont le vainqueur, 19e du nom, sera connu début novembre à Paris.

Quatre épreuves devaient permettre au comité technique dirigé par Bertrand Bijasson de désigner ceux pour qui l’aventure allait se poursuivre.

La première était consacrée à la dégustation à l’aveugle de trois vins de Porto. Tous issus de la maison Dalva, il s’agissait dans l’ordre d’apparition d’un dry white, d’un white 20 ans et d’un golden white colheita 1989 (pour l’anecdote le millésime du premier Master of Port).

En anglais ensuite, les participants devaient se montrer inspirés par la photo de la carafe créé par la cristallerie Lalique pour accueillir un vin précieux de 1863 de la maison Niepoort. A leur charge de rédiger une présentation succinte destinée à la presse internationale.

Un QCM autour de 60 questions (45 minutes) devait permettre à chacun de dévoiler l’étendue de ses connaissances. Enfin, un dernier atelier associait images et questions sur la thématique portugaise.

A l’issue de la corrections des écrits, Philippe Faure-Brac, président de l’UDSF, ménageait un peu le suspense avant de dévoiler la liste des qualifiés pour la demi-finale. Par ordre alphabétique il s’agit de :

Mattia Angius, dans l’attente de la concrétisation d’un projet d’ouverture d’une cave de vente (demi-finaliste 2019),

Anthony Bouitka, restaurant Le clair de la plume à Grignan,

Bastien Debono, restaurant Yoann Conte à Veyrier-du-Lac,

Paul Finck, CFA François Rabelais à Dardilly et apprenti au restaurant Saisons à Ecully,

Logan Guignot-Trufley, restaurant de La villa René Lalique à Wingen-sur-Moder,

Antoine Lehebel, restaurant Bon-Bon à Bruxelles (demi-finaliste 2012 et 2015),

Grégory Mio, restaurant Chais Monnet à Cognac,

Maxim Plumier, CFA François Rabelais à Dardilly et apprenti au restaurant du Martinez à Cannes.

Tous se retrouveront au cours du mois de septembre pour un séjour à Porto et dans la vallée du Douro afin de s’imprégner d’une région dont ils pourront apprécier les différents aspects.